Did you know we have an international section? Click here to read our news in your english!
X

Accedi

Esteri

Senegal, sette candidati ammessi alle elezioni presidenziali

fonte: AGV - Agenzia Giornalistica il Velino/Faapa
di red/cos

Sette candidati alle elezioni presidenziali in Senegal hanno superato la prima scrematura sui 27 che hanno presentato la loro candidatura al Consiglio costituzionale.



Si tratta del presidente uscente Macky Sall, dell’ex sindaco di Dakar Khalifa Sall, Karim Wade, Ousmane Sonko, El Hadj Issa Sall, Madicke Niang e Idrissa Seck.

Il primo turno delle elezioni presidenziali si terrà il 24 febbraio. I sette candidati hanno superato la prima scrematura presentando le firme di oltre 53.000 elettori.



L’elenco definitivo dei candidati alla presidenza sarà pubblicato entro il 20 gennaio, 35 giorni prima del primo turno previsto per il 24 febbraio.



Sept candidats à l’élection présidentielle au Sénégal ont réussi à passer l’épreuve du parrainage sur les 27 qui avaient déposé leurs dossiers près le Conseil constitutionnel, rapporte mercredi la presse locale.

Il s’agit du président sortant Macky Sall, de l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall (coalition Takhawu Sénégal), de Karim Wade (Parti Démocratique Sénégalais/opposition), d’Ousmane Sonko (PASTEF/Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité-opposition), d’El Hadj Issa Sall (PUR/Parti de l’Unité et du rassemblement-opposition), de Madicke Niang (coalition Madické 2019) et d’Idrissa Seck (Rewmi/opposition), précise la même source.



Le premier tour du scrutin présidentiel se tiendra le 24 février prochain. Les sept candidats ont passé l’épreuve des parrainages, fournissant les signatures de plus de 53.000 électeurs au Conseil constitutionnel.



A l’étape des parrainages, trois candidats étaient admis au repêchage. Mardi 8 janvier 2019, le Conseil constitutionnel a accepté les parrainages de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, de Madicke Niang, mais il a rejeté ceux du leader du Grand Parti, Malik Gakou.



Les membres du Conseil constitutionnel vont devoir, par ailleurs, s’attaquer à la seconde étape de leur sélection, et trancher sur les candidatures de Karim Wade et de Khalifa Sall, qui font face à des procédures judiciaires.

Le Conseil constitutionnel doit diffuser une première liste d’ici la fin de semaine. Si certains sont recalés, ils pourront alors déposer leurs recours. La liste définitive des candidats à la présidentielle sera publiée au plus tard le 20 janvier, soit 35 jours avant le premier tour prévu le 24 février.