Did you know we have an international section? Click here to read our news in your english!
X

Accedi

Esteri, Marocco

Presentazione del rapporto annuale mondiale sul sistema economico e le strategie 2019

Quest'anno affrontati tre grandi temi: "La demografia e le sue sfide come l'invecchiamento, l'urbanizzazione, le migrazioni e gli effetti dei cambiamenti ambientali", "I punti di forza e i limiti della Cina", e "il duello tra Iran e Arabia Saudita
fonte: AGV - Agenzia Giornalistica il Velino/FAAPA
di AGV - Agenzia Giornalistica il Velino/FAAPA

Il 36esimo rapporto mondiale annuale sul sistema economico e le strategie 2019 (RAMSES), che fornisce le chiavi e i parametri di riferimento necessari per decifrare gli sviluppi globali, è stato presentato all’Accademia del Regno del Marocco, alla presenza di un pubblico di intellettuali, scienziati politici e accademici, nonché di rappresentanti diplomatici e istituzioni nazionali e internazionali. Preparato sotto la direzione di Thierry de Montbrial e Dominique David, sul tema “Gli shock del futuro”, questo documento fornisce un’analisi approfondita e prospettica dell’attualità e offre i punti di riferimento essenziali per decifrare la geopolitica su scala globale.

La relazione, presentata dal presidente dell’Istituto francese di relazioni internazionali (IFRI), Thierry de Montbrial, nell’ambito di una partnership tra l’IFRI, l’OCP Policy Center e l’Académie du Royaume, è un’opera prospettica di riferimento in quattro parti: “Prospettive”, “Tre sfide per il 2019”, “Il mondo in questione” e “Parametri di riferimento”, attraverso i quali gli autori cercano di fornire risposte alle domande relative agli eventi mondiali del 2019, nonché spunti di riflessione dal punto di vista politico, economico e strategico.

RAMSES 2019, che copre l’intero campo delle relazioni internazionali, quest’anno ha affrontato tre grandi temi: “La demografia e le sue sfide come l’invecchiamento, l’urbanizzazione, le migrazioni e gli effetti dei cambiamenti ambientali”, “I punti di forza e i limiti della Cina come potenza economica, diplomatica, militare, energetica e tecnologica”, e “il duello tra Iran e Arabia Saudita”.

“Gli Stati Uniti e la Cina sono ben attrezzati, in termini di governance rispettiva, per competere nella corsa al primato. Questo non è il caso della maggior parte degli altri Stati del mondo, a cominciare da quelli dell’Unione europea che soffrono meno di un “deficit democratico” che di un deficit di efficacia, e quindi di legittimità”, dice l’introduzione. “Anche se fosse molto indebolita economicamente, Teheran manterrebbe i mezzi per aumentare il caos in una regione già molto ferita dalla disastrosa primavera araba. Può anche darsi che si formino alleanze più o meno sorprendenti. Mentre Bashar Al-Assad è in procinto di reclamare il suo paese, non è improbabile un riavvicinamento tra Turchia, Iran e Siria”, si sottolinea.

Secondo gli autori del rapporto, “ci si può seriamente chiedere se, in Europa, il modello liberale potrebbe sopravvivere all’ascesa del comunitarismo, un fenomeno che ha continuato a svilupparsi e sta aumentando con le ondate di immigrazione dal Medio Oriente o dall’Africa. È qui che entra in gioco il populismo, un termine impreciso ma che riflette principalmente una reazione di rifiuto da parte delle classi dirigenti, non senza motivo per non aver saputo anticipare i problemi e, a fortiori, risolverli.

Le 36ème Rapport annuel mondial sur le système économique et les stratégies 2019 (RAMSES), fournissant les clés et repères indispensables pour décrypter les évolutions du monde, a été dévoilé mardi soir à l’Académie du Royaume du Maroc, en présence d’un parterre d’intellectuels, de politologues et d’universitaires, ainsi que des représentants diplomatiques et d’institutions nationales et internationales.

Élaboré sous la direction de Thierry de Montbrial et Dominique David, sous le thème « Les chocs du futur », ce document porte sur une analyse approfondie et prospective de l’actualité et offre les repères indispensables pour décrypter la géopolitique à l’échelle mondiale.

Le rapport, présenté par le président de l’Institut français des relations internationales (IFRI), Thierry de Montbrial, dans le cadre d’un partenariat entre IFRI, l’OCP Policy Center et l’Académie du Royaume, est un ouvrage prospectif de référence qui se décline en quatre parties à savoir : « Perspectives », « Trois enjeux pour 2019 », « Le Monde en questions » et « Repères », à travers lesquelles les auteurs tentent d’apporter des réponses à des interrogations relatives à l’actualité mondiale 2019 ainsi que des éclairages sur les plans politique, économique et stratégique.

Le RAMSES 2019, qui couvre l’ensemble du champ des relations internationales, a abordé cette année trois questions majeures : « la démographie et ses défis tels que le vieillissement, l’urbanisation, les migrations et les effets des changements environnementaux », « les forces et les limites de la Chine en tant que puissance économique, diplomatique, militaire, énergétique, technologique », ainsi que « le duel entre l’Iran et l’Arabie Saoudite ».

« Les États-Unis et la Chine sont bien armés, sur le plan de leurs gouvernances respectives, pour s’affronter dans la course à la primauté. Ce n’est pas le cas de la plupart des autres États de la planète, à commencer par ceux de l’Union européenne qui souffrent moins d’un « déficit démocratique » que d’un déficit d’efficacité, et donc de légitimité », lit-on dans l’introduction.

« Même très affaibli économiquement, Téhéran conserverait les moyens d’accroître le chaos dans une région déjà terriblement meurtrie depuis les désastreux +Printemps arabes+. Il se pourrait bien aussi que des alliances de circonstance plus ou moins surprenantes se forment. Alors que Bachar Al-Assad est en voie de reconquérir son pays, un rapprochement entre la Turquie, l’Iran et la Syrie n’est pas invraisemblable », souligne-t-on.

De l’avis des auteurs du rapport, « on peut sérieusement se demander si, en Europe, le modèle libéral pourrait survivre à la montée des communautarismes, un phénomène qui n’a cessé de se développer et qui s’amplifie actuellement avec les vagues d’immigration en provenance du Moyen-Orient ou de l’Afrique. C’est ici qu’intervient le populisme, terme imprécis mais qui reflète principalement une réaction de rejet des classes dirigeantes, non sans raison blâmées pour ne pas avoir su anticiper les problèmes, et a fortiori les résoudre ».

A cette occasion, M. Montbrial, également président de la World Policy Conference (WPC) qu’il a fondée en 2008, a souligné que ce rapport a pour objectif d’analyser les développements internationaux des derniers mois et d’aborder les sujets liés notamment aux dynamiques démographiques qui vont dominer les décennies à venir, aux phénomènes migratoires, au commerce international et à la montée de la Chine en tant que nouvelle puissance.

Concernant l’Empire du Milieu, il a relevé que ce pays asiatique a déjà émergé comme puissance économique majeure qui entend s’installer sur tous les créneaux de la puissance, ajoutant qu’il développe une stratégie cohérente et intégrée visant à s’affirmer pour son centième anniversaire (en 2049) comme une puissance de référence.

Il a, dans ce sens, indiqué que le rapport fait chaque année un tour d’horizon de l’actualité internationale, précisant que les trois enjeux pour 2019 concernent sur le long terme les courants démographiques, le changement climatique et la pauvreté, à moyen terme l’émergence d’une nouvelle structure internationale de puissance, avec l’affirmation chinoise, et à court terme les affrontements moyen-orientaux, les flux migratoires et le phénomène des réfugiés.

Créé en 1979 par Thierry de Montbrial, le think tank français de référence IFRI représente le principal centre de recherches et de débat indépendant sur les questions internationales en France. Son rapport annuel est publié en septembre de chaque année.

OCP Policy Center est un Think Tank marocain qui a pour mission de contribuer à approfondir les connaissances et à enrichir la réflexion autour des questions économiques et des relations internationales revêtant un enjeu majeur pour le développement économique et social du Maroc, et plus largement pour celui du continent africain.

Notizie correlate